Archive | Végétarien RSS feed for this section

Gnocchi alla romana

18 Fév

Les gnocchi alla romana sont un plat très typique de la région de Rome. Différents des gnocchi de pommes de terre classiques , les gnocchi alla romana sont à base de semoule. Ils se gratinent au four avec du parmesan et du beurre et se dégustent soit nature ou avec une sauce tomate. Un plat simple et familial qui régalera à la fois grands et petits. Idéal pour votre déjeuner du dimanche !

Ingrédients :

Pour les gnocchi:

  • 250g de semoule
  • 2 jaunes d’œufs
  • 1 L de lait
  • 50 g de beurre
  • 100 de parmesan râpé
  • Noix muscade
  • Sel de mer, poivre

Pour gratiner :

  • 50g de beurre
  • 50g de parmesan râpé

Pour la sauce tomate :

  • 400g de pulpe de tomates (ici de la marque Mutti)
  • 1 gousse d’ail
  • Huile d’olive extra vierge
  • Sel, poivre
  • 1 pincée de sucre (facultaif)
  • Quelques feuilles de basilic

Dans une casserole, verser le lait et ajouter le sel, le poivre et a noix muscade. Porter à ébullition, puis verser la semoule en pluie et bien remuer pour éviter la formation de grumeaux. Continuer à remuer pendant quelques minutes jusqu’à ce que la semoule soit plus compacte, puis enlever du feu.

Dans un bol, mélanger la semoule avec les 2 jaunes d’œufs et le parmesan. Rectifier l’assaisonnement si besoin.

Pour façonner les gnocchi, je vous propose 2 méthodes : soit vous versez la semoule sur une plaque à four, puis vous l’étalez pour obtenir une épaisseur d’un centimètre environ. Vous laissez refroidir une petite heure puis vous utilisez un emporte-pièce rond pour obtenir des disques. Soit vous versez la moitié de la semoule sur du papier cuisson et vous utilisez vos mains pour former un boudin. Vous répétez l’opération avec la deuxième moitié de la semoule pour obtenir un deuxième boudin. Vous laissez refroidir les 2 boudins au frigo pendant une trentaine de minutes afin qu’ils deviennent bien compacts. Les sortir du frigo et couper chaque boudin en tranches pour obtenir des disques ronds.

Pendant que la semoule refroidit, vous pouvez préparer la sauce tomate. La recette traditionnelle se déguste nature, mais je trouve qu’une bonne sauce tomate maison relève à merveille le goût des gnocchi ! Retrouvez ici tout mes conseils pour préparer une sauce tomate maison (click).

Beurrer le fond d’un plat à four et y disposer les disques de semoule. Parsemer de beurre mou et de parmesan et enfourner pendant 15 minutes à 180°, puis actionner le grill à puissance maxi et laisser gratiner vos gnocchi 5 minutes.

Sortir du four et servir bien chaud accompagné (pour ceux qui veulent) de la sauce tomate maison.

Bon appétit !  

Publicités

Soupe au petit épeautre comme en Toscane

14 Jan

L’épeautre est une céréale ancienne qui est des super qualités nutritionnelles car elle est pauvre en gluten et riche en protéines et en fibres. En Italie, l’épeautre (« farro » en Italien) est très utilisé dans la cuisine : en soupe, en salade, en accompagnement ou façon risotto, il y a différentes façons de le cuisiner. Je vous propose ici une soupe réconfortante pour l’hiver, inspirée de la cuisine des trattorias de Toscane.

Ingrédients pour 4 personnes :

150g de petit épeautre (vous pouvez le trouver dans la plupart des enseignes bio)

2 carottes

2 navets

2 branches de céléri

1 pomme de terre de taille moyenne

Une poignée d’haricots verts

1,2 lt d’eau

1 cœur de bouillon

Huile d’olive

Quelques feuilles de basilic

Sel aromatisé aux légumes (ici marque La Baleine)

Poivre

Laver puis couper tous les légumes en petits morceaux.

Dans une cocotte, faire revenir tout d’abord le poireau dans un filet d’huile d’olive. Ajouter ensuite les carottes, le navet et les pommes de terre et faire revenir quelques minutes. Ajouter ensuite le céleri et l’épeautre et faire revenir encore quelques minutes avant d’ajouter le cœur de bouillon et verser 1,2 lt d’eau dans la cocotte. Faire mijoter pendant 10 minutes à feu moyen, puis ajouter les haricots verts et continuer à faire mijoter à feu doux pendant une bonne vingtaine de minutes. Assaisonner avec le sel aromatisé aux légumes et le poivre, puis ajouter quelques feuilles de basilic en fin cuisson.

Buon appetito !

Couronne des rois italienne

6 Jan

En réalité, en Italie nous n’avons ni galette ni couronne des rois. J’ai donc voulu revisiter un met emblématique de la cuisine française en version salée et avec des ingrédients typiquement italiens. Alors, vous cherchez une recette un peu différente pour le 6 Janvier ? Essayez ma pizza en forme de couronne.

Et pour la petite histoire, le 6 Janvier c’est un jour important en Italie (c’est une fête nationale  et même un jour férié !). On célèbre à la fois l’arrivée des rois mages et aussi la Befana. La Befana est une vieille sorcière gentille qui apporte des bonbons et des petits cadeaux aux enfants. Et, pour ceux qui n’ont pas été sages, ils recevront du charbon ! Le charbon n’est rien d’autre que du sucre coloré noir. La tradition veut que chaque enfant reçoive au moins un morceau de charbon, pour l’encourager à être plus sage à l’avenir. Et puisque ce charbon sucré a un goût tellement bon, tous les enfants en raffolent !

Ingrédients pour une couronne :

1 pâte à pizza déjà prête (ici de la marque Herta)

1 mozzarella maxi (de la marque Galbani of course)

Tomates concassés

8 tomates cerise

8 rondelles de courgette

Olives noires

Feuilles de basilic

Graines de sésame ou de pavot

Pour cette recette, je vous conseille d’utiliser un disque de pâte à pizza toute prête du commerce car c’est tellement plus pratique à façonner pour la couronne (et très rapide aussi). Mais si vous tenez absolument à faire une pâte à pizza maison, suivez pas à pas mes conseils ici, vous aurez le choix entre 3 pâtes à pizza différentes (classique, complète ou sans gluten). Vous pouvez également utiliser une pâte feuilleté pour votre couronne (mais je trouve cette option plus lourde, je préfère une base de pâte à pizza classique).

Préchauffer le four à 220°. Disposer du papier de cuisson sur une plaque à four. Y disposer votre disque de pâte à pizza. Utiliser une petite assiette ou un emporte-pièces pour dessiner le contour d’un cercle au milieu de votre disque de pâte. A l’intérieur de ce cercle, faire 4 incisions en forme d’étoile (vous obtiendrez ainsi 8 triangles). Étaler de la sauce tomate en cercle, en évitant l’étoile centrale. On ajoute la mozzarella et les rondelles de courgettes, puis on ferme l’étoile en rabattant les 8 triangles sur la garniture. Finir de garnir la couronne en ajoutant 8 tomates cerise et des olives dans chaque trou. Parsemer de graines de sésame ou de pavot sur les triangles, puis enfourner pendant 18-20 minutes. Sortir la couronne du four et finir de garnir en ajoutant les feuilles de basilic frais.

Pour la garniture, vous pouvez bien entendu personnaliser votre couronne avec les ingrédients que vous voulez, soyez créatifs ! Et si vous réalisez votre couronne chez vous, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos, je les partagerai sur le blog.

Buon appetito !

Salade d’artichauts crus-grenade

23 Déc

Envie d’une entrée légère pour Noël ? Voici une salade vitaminée et légèrement acidulée qui vous ouvrira l’appétit. La grenade est un ingrédient très festif et coloré. Très riche en antioxydants, ce fruit se mariera parfaitement avec l’artichaut qui a quant à lui des vertus digestives. Alors, pour bien faire passer la dinde aux marrons ou le chapon farci, optez pour cette entrée végétarienne.

 Ingrédients pour 4 personnes:

1 grenade

2 artichauts

1 citron

Huile d’olive extra vierge de bonne qualité

Sel, poivre

Commencer par égrainer la grenade et disposer les graines dans un saladier.

Nettoyer ensuite les artichauts. Pour cela, couper tout d’abord  la tige de chaque artichaut, à fin de casser les fibres. Enlever les feuilles extérieures, puis couper le haut de l’artichaut pour éliminer la partie dure. Couper également le dessous de l’artichaut en tournant avec un couteau pour enlever les parties vertes. Couper l’artichaut et deux et bien le vider en enlevant le foin qui est à l’intérieur à l’aide d’un petit couteau. Citronner l’artichaut pour éviter qu’il ne noircisse.

Couper maintenant les artichauts en fines lamelles et les disposer dans le saladier avec la grenade. Assaisonner avec l’huile d’olive, le jus de citron, le sel et le poivre.

Buon appetito!

Poêlée italienne aux cèpes

7 Oct

C’est la saison des cèpes en ce moment et comme vous le savez peut-être, en Italie on est des gros mangeurs de cèpes! Voici donc une poêlée très simple à préparer et très gourmande, qui régalera à la fois grands et petits.

Vous pourrez déguster cette poêlée soit en plat principal veggie ou alors en accompagnement avec un bon rôti (pour les non végan 🙂 )

Ingrédients
1 kg de cèpes
6 grosses pommes de terre
Persil plat
2 gousses d’ail
Pignons

Nettoyer les cèpes en enlevant tout d’abord la terre à l’aide d’un couteau. Attention: ne jamais laver les cèpes. Pour enlever l’excès de terre, utiliser plutôt un torchon humide ou bien du sopalin. Peler les pommes de terre et les couper en rondelles assez fines. Coupez également les cèpes en fines tranches.

Dans une large poêle, faites dorer les 2 gousses d’ail et puis les enlever une fois qu’elles auront aromatisé l’huile. Ajouter ensuite les pommes de terre et faire revenir 10 minutes à feu moyen. Ajouter ensuite les cèpes et faire cuire à feu doux pendant 30 bonnes minutes. A mi cuisson, ajouter le sel, poivre, le persil haché et les pignons. Vous pouvez également ajouter de l’ail haché en fin de cuisson si vous voulez.

Buon appetito!

Salade de pâtes orecchiette

28 Juin

Vous l’avez compris, j’aime bien les orecchiette, ces petites pâtes à forme d’oreille de la région de Pouilles. Je vous propose ici une belle salade estivale, pour vos pique-niques d’été. Une recette végane, simple et rapide à préparer, aux saveurs typiquement italiens.

salade-pates-orecchiette

Ingrédients pour 4 personnes :

350g de pâtes courtes type orecchiette (pâtes à forme d’oreille)

20 tomates cerise

100g d’haricots verts

Une belle poignée d’olives Taggiasche (olives noires de la Ligurie, en vente dans les épiceries italiennes)

Une poignée de pignons de pin

2 cuillères de tapenade noire

Huile d’olive extra vierge

Quelques feuilles de basilic

Sel, poivre et piment d’Espelette

Commencer par préparer la vinaigrette en mélangeant 2 cuillères de tapenade noire avec l’huile d’olive, le basilic ciselé, le sel, le poivre et le piment d’Espelette. Bien émulsionner.

Faire cuire les orecchiette dans de l’eau bouillante salée respectant le temps de cuisson indiqué sur le sachet (important : les pâtes doivent rester al dente).

Entre temps, laver les haricots verts, les couper en 4 et les faire cuire dans de l’eau bouillante salée 5 minutes environ (ils doivent rester al dente aussi). Les égoutter et les passer dans de l’eau froide pour arrêter la cuisson.

Dans un saladier, disposer les haricots verts, les tomates cerise coupées en deux, les olives Taggiasche et les pignons. Égoutter les orecchiette et les passer également dans de l’eau froide, puis les ajouter dans le saladier et verser la vinaigrette. Rectifier l’assaisonnement si besoin.

Déguster frais. Vous pouvez préparer votre salade la veille, la garder au frigo et la sortir une dizaine de minutes avant de servir.

Buon appetito !

Frittata aux courgettes

31 Mai

La frittata est la version italienne de l’omelette française ou de la tortilla espagnole. En réalité, la frittata ressemble plus à une tortilla espagnole et se différencie d’une omelette car tous les ingrédients sont mélangés ensemble alors que les omelettes ont traditionnellement le mélange d’œufs cuits et plié autour d’un remplissage d’ingrédients.

En France, les recettes d’omelettes restent assez classiques : au jambon, au fromage, aux champignons, aux lardons, etc. En Italie, on est assez inventifs avec l’omelette et ils existent des recettes très originales, souvent à base de légumes avec un petit ajout de parmesan….vous savez, les italiens mettent du parmesan partout (eh oui même dans la soupe !).

Je vous propose aujourd’hui une frittata végétarienne à base de courgettes. Etant la saison des petites courgettes vert clair (les courgettes trompette, celles qui ont souvent la fleur de courgette, elles proviennent d’Italie mais on les retrouve également dans le Sud de la France), je vous conseille, si vous les trouvez au marché, d’utiliser cette sorte de courgette qui se différencie des courgettes classiques vert sombre, plus amères et pleines d’eau. Les courgettes trompette ont la chère plus ferme et un léger goût de noisette.

La frittata est un plat idéal pour un pique-nique avec les doigts réussi. Comme vous le savez, ce mois-ci je fais partie du jury pour le défi de cuisine de Mai organisé par recettes.de. Aujourd’hui c’est le dernier jour pour participer, alors, qu’attendez-vous à propose une recette originale autour du thème pique-nique avec les doigts. Je vous préviens, votre recette doit pouvoir se manger avec les doigts (le coûteau est autorisé pour couper des parts, mais ensuite il faut manger avec les mains !). RDV sur le site de recettes.de pour voir les modalités de participation.

Ingrédients :

6 œufs

6 courgettes trompette (ou à défaut 2 courgettes classiques)

½ poireau

50g de parmesan râpé

Laver soigneusement les légumes et les couper en fines rondelles. Battre les œufs avec une fourchette, saler, poivrer et ajouter le parmesan.

Dans une poêle, faire dorer le poireau dans de l’huile d’olive. L’enlever de la poêle une fois qu’il est doré de manière à ce qu’il ne crame pas. Ajouter à nouveau un filet d’huile d’olive et faire revenir les courgettes une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres, réserver.

Dans la même poêle, ajouter encore un filet d’huile d’olive, puis intégrer le poireau et les courgettes et ajouter les œufs. Faire revenir à feux vif jusqu’à ce que les bords de la frittata commencent à prendre près de la paroi de la poêle, puis baisser le feu au minimum et laisser cuire à feu doux pendant une dizaine de minutes, le temps que le fond de la frittata soit cuit et que le dessus soit presque pris. Prendre une assiette plate, la disposer sur la frittata pour la tourner et faire cuire de l’autre côté encore quelques minutes, toujours à feux doux. N’hésitez pas à ajouter un filet d’huile d’olive quand vous tournez la frittata pour éviter qu’elle crame.

Une fois cuite, disposer la frittata sur une assiette et essuyer l’excès d’huile avec du sopalin. La frittata peut se déguster soit tiède ou même froide.

Buon appetito! 

Mini pasqualina aux artichauts

16 Avr

La pasqualina est une tourte de légumes typique de la région de la Ligurie, que l’on sert au moment de Pâques. Un peu comme dans une galette où il y a des fèves cachées, dans la pasqualina ce sont des œufs qui sont cachés, c’est pour cela que c’est une tourte typique pascale !

Il y a deux versions de la pasqualina : soit à base d’une farce d’artichauts, soit à base d’une farce de blettes ou épinards. Vu que j’adore les artichauts, je vous propose ici la version aux artichauts qui est certes un peu plus longue à réaliser (car il faut éplucher les artichauts) mais si vous aimez bien ces légumes, cela vaut vraiment le coup.

Normalement, la pasqualina se présente sous forme de grande tourte que l’on coupe et qu’on partage. Je vous propose ici de mini pasqualine individuelles, idéales à servir en entrée le jour de Pâques. Vu que les artichauts ont des vertus digestives, cette entrée est assez légère, avant d’attaquer le plat de résistance (un rôti d’agneau, tradition oblige).

Ingrédients pour 4 pasqualina :

2 pâtes brisées (déjà prêtes)

5 artichauts

1 petit oignon

250g de ricotta

60g de parmesan

4 œufs de poule

8 œufs de caille

Marjolaine

Sel, poivre

Noix de muscade

Commencer par préparer les artichauts. Casser la queue de chaque artichaut, garder la tige mais l’éplucher et la couper en petits tronçons. Tourner autour du cœur de l’artichaut à l’aide d’un couteau bien aiguisé pour ôter les feuilles extérieures qui sont plus dures. Couper le haut des feuilles. Couper l’artichaut en deux et ôter le foin à l’aide d’un petit couteau. Couper les cœurs  en fines tranches puis faire revenir les artichauts à la poêle avec de l’huile d’olive pendant 20 à 30 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres. Pour ce faire, ajouter au fur et à mesure un peu d’eau pour faciliter la cuisson. Réserver, puis hacher grossièrement.

Hacher l’oignon et le faire revenir dans une autre poêle jusqu’à ce qu’il soit translucide.         .

Dans un bol, mélanger les légumes avec la ricotta, les œufs de poule et le parmesan. Saler, poivrer, ajouter la noix de muscade et la marjolaine.

Fariner un plan de travail, puis disposer la première pâte brisée et la fariner. Pour info, j’ai utilisé un pâte brisée déjà prête que j’ai acheté en grande surface pour que cela soit plus rapide. Vous pouvez bien entendu préparer vous même la pâte. Pour cela, mélanger 250g de farine avec du sel, 3 cuillères d’huile d’olive, puis ajouter 10 cl d’eau au fur et à mesure. Travailler la pâte pour obtenir une boule lisse et laisser reposer 1 heure, couvrant avec un torchon humide pour que la pâte ne sèche pas.

Travailler la pâte brisée à l’aide d’un rouleau de pâtisserie pour affiner et agrandir la pâte. Couper 4 disques d’un diamètre de 18-20 cm environ.

Prendre 4 moules en aluminium d’un diamètre de 15 cm, y disposer du papier sulfurisé. Disposer un disque de pâte dans chaque moule, remplir avec la farce, puis faire 2 trous et y casser 2 petits œufs de caille crus.

Prendre la deuxième pâte brisée et la travailler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour l’affiner et l’agrandir. Couper 4 disques, cette fois-ci plus petits (16 cm environ), puis utiliser ces disques pour fermer la tourte. Découper le surplus éventuel de pâte, puis souder les bords en formant un cordon. Badigeonner les tourtes avec de l’huile d’olive.

Préchauffer le four à 200°. Enfourner les 4 pasqualine et laisser cuire 30-40 minutes.

Buona Pasqua !

Vignarola ou cocotte de légumes de printemps

13 Avr

Pour rester dans le thème du printemps, je vous propose aujourd’hui la vignarola, une recette typique de la région de Rome (Latium) à base de légumes printaniers. A Rome, la vignarola est souvent servie au moment de Pâques car c’est un plat léger, savoureux, voire digestif, qui se marie à merveille avec l’agneau. La vignarola est un plat très versatile qui peut également accompagner les poissons blancs, les œufs ou les féculents (notamment les pâtes).

A noter, la réalisation de la vignarola est relativement facile, mais la préparation des légumes est assez longue (si vous prenez les légumes frais). Pour cette recette, je vous conseille vivement d’utiliser exclusivement des légumes frais car, croyez-moi, cela fait toute la différence et en plus, nous sommes en pleine saison de ces légumes. Si cela n’est pas possible, l’option légumes surgelés de Picard peut être un recours, mais essayez néanmoins d’utiliser des artichauts frais !

Ingrédients pour 4 personnes:

5-6 artichauts poivrade
600 grammes de petits pois frais
600 grammes de fèves frais
200 grammes de lardons
4 grandes feuilles de laitue romaine
3-4 oignons nouveaux
1 verre de vin blanc
Quelques feuilles de menthe fraîche

Commencer par nettoyer et préparer les artichauts, c’est l’étape la plus longue et technique de la recette…pour cela, procéder de la façon suivante : enlever les feuilles extérieures, couper ensuite le haut de l’artichaut pour éliminer la partie dure des feuilles restantes. Garder la tige mais l’éplucher et enlever le bout. Couper ensuite les artichauts en quartiers et enlever le foin de l’intérieur en creusant avec un couteau. Couper la tige en petits tronçons. Tremper les artichauts dans de l’eau citronnée pour éviter qu’ils ne noircissent, puis les rincer.

Écosser les fèves et les petits pois.  Faire cuire les fèves 5 minutes dans de l’eau bouillante, égoutter, puis enlever la fine pellicule blanche qui enrobe les fèves. Réserver.

Préparer les oignons nouveaux en enlevant l’extrémité des feuilles vertes et des racines, ainsi que la couche supérieure. Ciseler à la diagonale les feuilles vertes et couper la tige blanche en fines lamelles.

Dans une casserole ou cocotte, faire revenir les lardons, ajouter ensuite les oignons nouveaux et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides. Ajouter les artichauts et faire revenir à feu vif quelques minutes, tout en remuant de temps en temps, puis ajouter le verre de vin blanc ainsi qu’un demi-verre d’eau et laisser mijoter à feu doux pendant une quinzaine minutes, jusqu’à ce que les artichauts soient tendres. Ajouter éventuellement encore un verre d’eau, si besoin, à mi-cuisson.

Ajouter ensuite les petits pois, les fèves, les feuilles de salade et la menthe ciselée. Saler, poivrer et laisser encore mijoter pendant 5 à 6 minutes. Attention à ne pas trop cuire les légumes car, trop cuits ces derniers perdent leur jolie couleur verte.

Une fois prête, servir la vignarola dans des petites cocottes. La vignarola se déguste plutôt tiède. Elle peut être également plus ou moins liquide. Certaines personnes la servent avec beaucoup de bouillon de cuisson, d’autres non. Personnellement, je préfère l’option moins liquide, mais c’est une affaire de goût !

Buon appetito!

Salade de pommes de terre au pesto de câpres

22 Mar

Le pesto de câpres est une excellente sauce qui peut être utilisée pour accompagner des pâtes (bien évidemment) mais aussi des légumes ou des poissons. Comme je vous le disais dans mon billet ingrédients de base, les câpres sont très utilisés dans la cuisine italienne et notamment les câpres au sel. En France, on trouve plutôt les câpres au vinaigre mais si vous allez dans une épicerie italienne vous trouverez très certainement les câpres au sel qui sont plus grands et charnus.

Ingrédients pour 4 personnes:

1kg de pommes de terre

100g de câpres au sel

1 botte de persil plat (attention : le persil frisé ne convient pas pour cette recette car trop fort en goût)

1 gousse d’ail

Huile d’olive extra vierge de qualité supérieure

Sel, poivre

Le jus d’un ½ citron

Rincer tout d’abord les câpres dans de l’eau tiède, puis les laisser tremper dans de l’eau chaude pendant 10 minutes pour qu’ils deviennent moins salés.

Entre temps, éplucher les pommes de terre, les couper en dés de taille moyenne et les faire cuire à la vapeur. Une fois prêtes, les égoutter et laisser tiédir.

Préparer le pesto (voir mon billet sur les 3 techniques pour un pesto réussi). Pour cette recette, j’ai utilisé la technique N°3 à l’hachoir. Hacher donc l’ail, le persil et les câpres, puis incorporer petit à petit l’huile d’olive. Saler, poivrer et ajouter le jus d’un demi citron, bien mélanger.

Assaisonner les pommes de terre avec le pesto de câpres.

N.B: souvent avec pesto (notamment le pesto au basilic), on peut le préparer à l’avance et c’est souvent bien meilleur car tous les arômes se développent. En revanche, je vous déconseille de préparer le pesto de câpres à l’avance car le persil ne développe pas forcement plus d’arômes en mijotant dans l’huile, bien au contraire, je trouve qu’il est bien plus frais et aromatique si préparé minute.

Buon appetito !

%d blogueurs aiment cette page :